Interview de Tal

Publié le par Mélanie

Interview de Tal

     TAL

                             Déjà tout d'une grande!!

 

Interview: A 23 ans, le chanteuse franco-israélienne Tal Benyerzi dde son nom complet, est un phénomène. Son premier album, Le Droit de rêver, s'est vendu à plus de 400 000 exemplaires, et le deuxième, à l'infini, est en tête du classement. Des pianos-bars de ses 18 ans à Danse avec les stars aujourd'hui, elle revient sur son parcours fulgurant.

 

Pourquoi vous êtes-vous lancée dans l'aventure Danse avec les stars?

Poue me dépasser. A l'entraînement l'autre jour, j'ai fait quelque chose dont je ne me serais jamais cru capable: une pirouette dans les airs. moi qui ai peur du vide!! 

Quand je parle de dépassement de soi, c'est à ça que je fais référence. Cela va me faire beaucoup de bien. Ce n'est que du positif, même si je ne suis pas sportive. Je fais de la danse urbaine depuis mes 10 ans, du hip-hop, du ragga dancehall, mais ça n'a rien à voir avec les danses de salon, qui sont difficiles...Danse avec les stars, c'est aussi un nouveau public pour moi, même si je ne me rends pas bien compte de l'impact de l'émission, car je suis dans ma bulle d'artiste. Mais une chose est sûre, j'ai envie de faire le show!!

 

Ce nouveau public vous connaît peu, et vous avez deux ans de carrière à peine. Si vous deviez vous présentez...

Je dirais simplement que j'ai 23 ans et que je suis chanteuse depuis...ma naissance, finalement!! J'ai toujours su que j'étais faite pour ça. Je viens d'une famille d'artistes. Ma mère était chanteuse pour la communauté juive en France, à Londre, au Canada...Mon père est guitariste, et mon frère, compositeur. Mes parents se sont rencontrés grâce à la musique. Mon papa avait un groupe en Israël. Ma tante, percussionniste, qui vit aujourd'hui à Miami, chantait avec lui.

Quand elle a dût partir à l'armée, ma mère l'a remplacée. Et voilà!! Ils reprenaient des chansons de Diana Ross, d'Elvis Presley...Maman se produisait en concert quand elle était enceinte de moi. Je pense avoir reçu cet amour de la scène avant même de venir au monde. Ils sont venus s'installer en France quand j'avais 1 an.

 

Vous faisiez le show à la maison?

Tout le temps. Chaque fois qu'il y avait des invités, je montais sur les tables, je prenais une télécommande en guise de micro et je chantais. Sans m'arrêter. Tout y passait: Alicia Keys, Michael Jackson, du jazz, de la world music...

A 12 ans, je me suis mise à la guitare et au piano. Mon père m'a montré quelques accords, puis j'ai appris seule, en regardant des vidéos sur internet. Je ne me voyais pas passer par le solfège. Je suis quelqu'un de patient, sauf quand il s'agit de l'artistique: là, j'ai envie de tout faire vite; Dès que je rentrais de l'école, je ne faisais pas mes devoirs tout de suite: je chantais. Puis j'ai pris des cours de théâtre pendant 4 ans dans une compagnie qui s'appelait Les Sales Gosses.

Ca m'a permis de me débarrasser d'une certaine timidité.

 

Vous venez donc d'une famille musicale. Comment vous situez-vous parmi eux?

(Elle sourit.) Mon père ne composait pas vraiment, il reprenait des chansons à sa sauce. Quand il était plus jeune, on l'appelait d'ailleurs Mike Brant. Il a les yeux verts, et portait les cheveux longs. Toutes les filles était dingue de lui. Mon frère, lui, est compositeur, mais dans style précis. Il n'est pas éclectique comme moi, il est hip-hop. C'est mon frère qui m'a fait découvrir le rap US, qui fait partie de mes influences Aujourd'hui, tout comme les musiques du monde que ma mère aimait. Je suis un peu la synthèse de tout la famille, finalement.

 

Vous avez aussi chanté dans des pianos-bars parisiens. Quels souvenirs en gardez-vous?

C'était le bonheur total. A 18 ans, je me rendias compte que c'était simplement ça et rien d'autre qui me rendait heureuse: être dans une salle, avec un micro, devant un public, et chanter. Même s'il n'y avait que cinquante personnes dans le bar. Je ne faisais que des reprises, je n'avais pas encore des chansons à moi, et je chantais avec  mes potes mucisiens, qui sont sur scène encore avec moi. Puis, en 2011, j'ai signé un contrat avec une maison de disques. Deux semaines plus tard, je faisais la première partie d'Alicia Keys à Paris. Un rêve. J'étais seule devant cinq mille personnes et c'était grandiose. A la fin, elle est venie me voir en coulisses, m'a prise dans ses bras. Je n'oublierais jamais ce moment.

 

Dans Danse avec les stars, vous allez devoir vous dévoiler physiquement... Ca vous fait peur?

Ce sont des tenues très sexy, mais je ne serais pas en petite culotte non plus!!

Et ça vam e faire du bien. J'ai envie de me sentir féminine et sexy, justement. Je suis plus complexée par mon nez, de profil, que par mon corps. Même si je me trouve petite. On n'est jamais content de se qu'on a.

 

L'année dernière, les candidats devaient choisir un moment marquant de leur vie, et danser sur une musique qui l'incarnait. Ce serait quoi pour vous?

Je pense que je choisirais un morceau en rapport avec mon papa. Après le divorce de mes parents, il y a 5 ans, il est parti à l'étranger. Ca a été un manque total et soudain, j'étais très fusionnelle avec lui. Quand il est parti, ça m'a fait quelque chose. Je ne pouvais plus le voir aussi souvent, et ça m'a marquée. Je danserais sur une chanson de Mike Brant, du coup...

 

Dans votre nouveau clip, à l'international, on vous voit avec votre petit ami, Anthony. C'était pour couper l'herbe sous le pied de la presse people?

Un peu, oui. On s'est fait "paparazzer" après les NRJ Music Awards en janvier, et ça a été un choc pour moi. je ne m'y attendais vraiment pas. Quand j'ai reçu les synopsis du clip, j'ai vu que pour jouer mon amoureux, il fallait un comédien, C'est justement le métier de mon chéri...Finalement, on n'a pas eu à jouer, on était nous. C'était aussi pour dire: "Je suis avec lui, et alors? Passez à autre chose!!"

Mais je voulais surtout un clip naturel et spontané

Publié dans people

Commenter cet article

Anonyme 28/02/2015 22:21

J'adore ton blog !! :)

Mélanie. 01/03/2015 11:29

Merci beaucoup, mais cet article date haha:)